EDIT:
 

par Nicolas Marailhac

Valentine Fournier, née en 1973, base l’essentiel de son travail sur la collection d’éléments personnels et quotidiens qu’elle glane dans des brocantes ou des foires à tout : chiffons, petits papiers, accessoires de mercerie et plus particulièrement les photographies de personnes, uniquement en noir et blanc. Elle constitue ainsi une collection de ces choses minuscules et oubliées, mais chacune porteuse d’une histoire silencieuse. Le travail proprement dit est de restituer une histoire à tous ces éléments, notamment en les découpant et leur donnant des rôles au sein de boîtes qu’elle construit comme autant de petites scènes, à la construction simple mais précise, aux matériaux sobres mais délicats. Là, les personnes reprennent des rôles, s’animent d’histoires, de non-dits, de jeux de regards ou de situations drôles, tristes, morbides ou tendres et bien souvent en un heureux mélange de tout cela.

Retrouvez Valentine Fournier dans notre rubrique Entretiens.

Rose - 2007 © Valentine Fournier
 

Les épées - 2006 - série des Membres coupés dans Intérieur bourgeois © Valentine Fournier
 

Paul - 2007 - série des Photomatons © Valentine Fournier
 

Le lancé de marteau - 2006 - série du Sport © Valentine Fournier
 

Commentaires

J'aime!
Guacolda
 
guacolda – 06.07.2011
 
 

 
 
Pour commenter cet article, remplissez le formulaire :
 
Votre nom

 
Votre email (ne sera pas publié)

 
Votre commentaire